Lady Laistee

Lady Laistee

Cette fiche, consacrée à Lady Laistee, recense les articles parus, des éléments discographiques et les musiques de Lady Laistee en écoute dans les programmes de la radio, ainsi que sa date de naissance pour connaitre son âge.

  • library_books Informations sur Lady Laistee

  • Pays : Guadeloupe
  • Genre(s) : Hip-Hop
  • Label(s) :  Barclay
  • Lady Laistee, aka La Mygale, voit le jour à Saint-Claude (Basse-Terre) en Guadeloupe et réside depuis l'âge de cinq ans en région parisienne. Lady Laistee se retrouve rapidement aspirée par la tornade hip-hop, qui déferle sur l'hexagone au début des années 90. Subissant de plein fouet l'influence d'artistes majeurs comme le Suprême NTM, Public Enemy, Queen Latifah ou encore MC Lyte, Lady Laistee est d'abord danseuse dans la troupe Histoire D'elles, connue pour ses spectacles alliant danse, DJing, rap et chant. Après une brève affiliation avec le collectif GBF (Grande Borne Force), c'est dans le sillage du groupe Sléo, qu'elle prend véritablement conscience de ses dispositions à dompter le micro. Sa première apparition phonographique a lieu en 1995, sur le premier album de l'excellent trio de Gentilly, « Ensemble Pour 1 Nouvelle Aventure » chez Jimmy Jay Records.

    Alors que les demoiselles ne sont pas légion dans le rap français, à l'exception de Sté Strausz et B.Love, Lady Laistee se singularise en imposant sa vivacité et sa féminité sur le freestyle « Ne Joue Pas Avec Le Feu ». Elle s'impose avec charme et panache au milieu de MC's chevronnés comme Rocca et Daddy Lord C de La Cliqua, Bruno des Petits Boss et tout le Complot Des Bas Fonds, dont elle est partie intégrante avec Fabe, Koma, Bo Prophet, LSO et Sléo. Dans la foulée, Lady Laistee figure sur le remix de « Bleu Blanc Rouge » de Raggasonic, apparaît sur les « Cool Sessions 2 » et surclasse, avec « Respecte Mon Attitude », la plupart des autres participants, avant d'enchaîner avec un excellent maxi du label Alabaz, dont un des morceaux (« L'impact Net ») se retrouve en 1997 sur la compilation « L.432 ». Cette année là, quelques mois après le décès de son frère Ruddy, naît sa fille Léa.

    Heureux et douloureux, ces événements marque durablement l'écriture toujours responsable d'une Lady Laistee de plus en plus prolixe. « Black Mama », son premier album sort en 1999 chez Barclay. Lady Laistee est dorénavant managée par Lickshot (NTM, JoeyStarr, BOSS, Matt, Nathy...), la structure de Terror Seb, son compagnon depuis des années. Avec des productions signées Joey Starr, DJ Spank, Sly D.O. (Sléo), Sully Séfil, Weedy (Expression Direkt), Jaeyez (AfroJazz), John Boya et DJ Hi-Tek, « Black Mama », enregistré entre Paris et Cincinnati, reçoit un accueil enthousiaste de la part des médias et du public. « Et Si... ? », titre poignant dédié à son frère disparu, figure parmi les meilleures ventes rap de l'année avec plus de 250 000 singles vendus. Trois ans plus tard, son deuxième album « Hip-hop Therapy » colle à son époque : croisements musicaux, clins d'oeils vers le zouk et les Caraïbes, le tout mis en forme par les indéfectibles Joey Starr et DJ Spank du B.O.S.S., rejoints par Sulee B. Wax, DJ Shean, Matt, Jhyvess et Tristess.

    L'écriture sensible de Lady Laistee s'exprime encore à plein, avec un nouvel hommage à son frère disparu, « Douce France », qui côtoie des titres couvrant un large éventail de styles, de l'égo-trip au dancefloor en passant par le hardcore. Voué à connaître le même succès que « Black Mama », « Hip-Hop Therapy » voit son développement stoppé net par un terrible accident. Lady Laistee est victime, le 10 février 2003, d'une attaque cérébrale à laquelle elle survit miraculeusement. Paralysée de la moitié du corps, Lady Laistee doit également endurer une perte totale de mémoire et de graves problèmes d'élocution, qu'elle ne surmonte qu'après un très long travail de rééducation. Après deux années d'une lourde convalescence, Lady Laistee revient plus forte et plus déterminée que jamais. 2005 s'annonce ainsi pour Lady Laistee comme celle du « Second Souffle » et célèbre dix ans de présence de cette authentique MC au féminin.

    « Second Souffle » se nourrit des épreuves violentes que la vie ne lui a jamais épargnées, tout en laissant resplendir sa personnalité indéfectiblement généreuse. C'est à Dadoo qu'a été confiée la réalisation toute en nuances des quatorze titres de « Second Souffle ». La cheville ouvrière de KDD a aussi produit deux titres. Les autres compositions, signées Medelin, Diesel, DJ James, ou encore Maleko, s'avèrent tout aussi percutantes et ciselées pour accompagner la rage de vivre de La Mygale, qui revient de loin. L'intro haletante « Faut Qu'j'respire » et les massifs « Second Souffle » et « Corda » scellent en rimes la résurrection de Lady Laistee. Elle porte un regard lucide sur des souvenirs douloureux, « J'ai Pas Eu De Reup » avec Toma, les dérives de notre quotidien sans éclipser (« Le Monde D'aujourd'hui » avec Dadoo, « J'hallucine », « Tony Mytho ») et les atolls de bonheur et d'espoir qui le parsèment toujours.

    Lady Laistee n'hésite d'ailleurs pas à décrire sans langue de bois tout le bonheur que lui inspire sa vie à travers un beau bouquet de titres (« Indeegal », qui est également le nom de la marque de streetwear récemment lancée par Lady Laistee, « Si Peu De Choses », « Que Tu Sois » avec Nathy, « Ma Semaine », « Pour Le Meilleur Et Pour Le Pire » avec Matt, « Si T'es Libre » avec Sir Samuel du Saïan Supa Crew, sans oublier « La Vie Est Belle », un échange touchant avec sa fille Léa). Une impressionnante résurrection déclinée en quatorze titres d'une solidité à toute épreuve.


queue_music


playlist_add
Inscription gratuite

Ecoutez, Votez & Partagez votre passion pour la musique avec les auditeurs.



youtube_searched_for


search
Recherche musicale

Trouver des informations et des videos sur + de 20 000 titres et + de 8 000 artistes references.



radio


play_arrow
Radio Numerique

MusiqueRadio est une station de radio musicale exclusivement disponible sur Internet.