Nas

Nas

Cette fiche, consacrée à Nas, recense les articles parus, des éléments discographiques et les musiques de Nas en écoute dans les programmes de la radio, ainsi que sa date de naissance pour connaitre son âge.

  • library_books Informations sur Nas

  • Né(e) le 14/09/1973
  • Pays : U.S.A.
  • Genre(s) : Hip-Hop
  • Label(s) :  Columbia Records
  • Nasir Jones aka Nas, fils du célèbre chanteur de jazz Ben Olu Dora (Charles Jones de son vrai nom), voit le jour le 14 septembre 1973 à Long Island, à New York aux U.S.A. A l'âge de 9 ans, passionné par la musique hip-hop, Nasir commence à rapper et intègre le groupe Devastatin Seven. En 1991, il rentre dans la formation Main Source, produit une excellente prestation sur le titre « Live At The Barbecue » et le respect s'installe au sein de la communauté hip-hop de la côte est. Quelques temps après, MC Serch de 3rd Bass propose à Nas de participer à la Bande Originale du film « Zebrahead ». Nas enregistre et livre « Halftime », un morceau qu'MC Serch adopte dans la Bande Originale. A la même période, Nas décroche et signe un premier contrat avec Columbia Records. Puis, il entre en studio avec les meilleurs producteurs new-yorkais tels Dj Premier, Large Professor et Peter Rock, pour préparer son premier album « Illmatic ».

    En 1994, à sa sortie, « Illmatic » fait l'effet d'une bombe dans le monde du hip-hop, avec des hits comme « Life's A Bitch », « One Love » et « Ain't It Hard To Tell ». Avec ce premier disque, Nas se démarque véritablement des autres artistes hip-hop, étant influencé par son père Ben Olu Dora. En 1996, il arrive dans les bacs avec son deuxième opus « It Was Written », qui occupe directement la première place dans les charts notamment grâce aux hits « Street Dreams » et « If I Ruled The World » en duo avec Lauryn Hill. Cet album, qui réunit de multiples producteurs comme Dr Dre, Dj Premiere, The Trackmasterz et Mobb Deep ainsi que des artistes prodigieux tels Lauryn Hill des Fugees et Jo de Jodeci, adopte des sonorités « pop » par rapport au premier opus. Finalement, « It Was Written » se retrouve disque d'or, disque de platine et double disque de platine.

    En 1998, Nas crée le projet « The Firm », qui utilise des samples de la West Coast sur des morceaux hip-hop de la East Coast. A cette occasion, Cormega intervient dans « The Firm », mais suite à une embrouille avec Steve Stoute (ex-manager de Nas), il se retrouve de suite remplacé par Nature. En définitive, malgré le succès du single « Phone Tap », le projet est un échec. En 1999, Nas publie « I Am… The Autobiography », un disque de platine notamment grâce aux titres « Nas Is Like » et « Hate Me Now », et l'album sans succès « Nastradamus », qui s'inspirent également davantage de la « pop ». Par la suite, Nas fonde le label Ill Will Records, que beaucoup intègre grâce à sa notoriété : Mobb Deep, Az et Cormega. Sous le nom de « QB's Finest », le projet réunit toutes les pointures du Queensbridge telles Nas, Mobb Deep, Noreaga, Capone, Marley Marl, MC Shan, Tragedy, Cormega, Nature et Millenium Thug.

    En plus d'enchaîner les hits à un rythme soutenu, il se lance dans le cinéma, en jouant avec Steven Seagal et Denis Hopper dans « Ticker », ainsi qu'en écrivant et en produisant le film « Scared In The Flesh ». Puis, il interprète un rôle dans le film « Belly » réalisé par Hype Williams, dans lequel il joue avec DMX et Method Man. Par la suite, Nas forme le groupe hip-hop The Firm, qui se compose de Foxy Brown, d'Az et de Nature en plus des réalisateurs Dr Dre et The Trackmasters. Parallèlement, il fonde également une coalition de rappeurs de Queensbridge, qui lance la compilation « QB Finest ». En 2001, suite au morceau provoquant « Takeover » de Jay-Z, Nas publie l'album « Stillmatic », produit par Dj Premier et Large Professor, en réponse au rappeur pour l'écorcher. D'ailleurs, cet opus, qui inclut la bombe « Got Yourself A Gun », s'écoule à 300 000 exemplaires en une semaine.

    Nas participe à plusieurs collaborations avec notamment Brandy, Jennifer Lopez et Ja Rule pour ensuite revenir au sommet de la scène new-yorkaise. En 2002, suite au succès de l'opus « Stillmatic », Columbia Records lance deux compilations de titres inédits, qui s'intitulent « The Lost Tapes » et « God's Son ». La même année, le EP « To Illmatic From Stillmatic, qui rassemble les plus grands remixs de Nas, sort dans les bacs. En 2004, Nas débarque avec le double album « Illmatic » et « Street's Disciple » la même année, un opus qui offre une première tuerie qui s'intitule « Bridging The Gap ».


queue_music


playlist_add
Inscription gratuite

Ecoutez, Votez & Partagez votre passion pour la musique avec les auditeurs.



youtube_searched_for


search
Recherche musicale

Trouver des informations et des videos sur + de 20 000 titres et + de 8 000 artistes references.



radio


play_arrow
Radio Numerique

MusiqueRadio est une station de radio musicale exclusivement disponible sur Internet.